dimanche 3 octobre 2010

Remerciements

Je remercie ma collègue S. W. qui n'a pas hésité à sacrifier une part de ses vacances pour relire mon manuscrit et m'apporter ses précieux conseils.

Je remercie la doctoresse E. P.-C. qui non seulement a accepté de préfacer mon livre, mais également de parrainer un de mes jumeaux.

Merci à ma famille, mes amis, collègues et élèves qui m'ont entourée et ont été présents pendant l’interminable et douloureuse période de deuil.               

Enfin, merci à mes quelques lecteurs fidèles. Si vous estimez que l'histoire de Tal risque d'intéresser quiconque n'hésitez pas de parler de mon blog.

J'espère de tout cœur que l'exemple dramatique et négatif de Tal permettra de prévenir ne serait-ce qu'une mort inutile et irréfléchie.

J'espère que notre tragédie mènera ne serait-ce qu'une école à prendre conscience de la spécificité de chaque élève, de la fragilité de certains d'entre eux avant de prendre des mesures excessives.

J’espère que notre combat contre l’isotrétinoïne finira par sauver des vies humaines.